top of page
logosite.png

Condé-sur-l'Escaut

CONDÉ-SUR-L'ESCAUT
00:00 / 00:31

    Au confluent des rivières de l’Escaut et de la Hayne, Condé est une place-forte essentielle dès la période romaine. La première enceinte est médiévale. Le découpage, créé autour d'un château Philippin construit par le comte du Hainaut, est toujours visible aujourd'hui. Les palissades de bois sont ensuite renforcées par les murs de pierres.
En 1339, les Flamands s'emparent de la ville. En 1528 Charles Quint construit des boulevards d'artillerie. Après des batailles incessantes entre Espagnols et Français (1649 et 1656), les hispaniques récupèrent Condé et bastionnent l'enceinte. En 1676, le royaume de France s'impose et Vauban achève les travaux des Espagnols. La ville intégrée au Pré Carré voit ses fortifications renforcées par des murailles de terre ainsi qu'un système d'inondation. Alors, 27 écluses et 8 batardeaux permettent de redistribuer l’eau et d'inonder 2450 hectares autour de la ville en 24 jours, faisant reculer l'ennemi. Les bastions sont protégés par des contregardes.
Du déclassement de 1901 et du démantèlement de 1923, il reste l'arsenal, quelques tours médiévales, 4 bastions et le batardeau du Jard avec ses dames. La vanne des écluses, permettait de contrôler les eaux et de s'en servir comme arme défensive. Aujourd'hui, 11 hectares d'espaces fortifiés composent la Ville de Condé-sur-l'Escaut. En 1932, Condé-sur-l'Escaut est reconnue d’intérêt historique, sauvant ainsi ce qu’il reste des fortifications.

Si jadis, c’était sa situation hydrographique qui avait attiré les hommes, aujourd’hui, c’est tout autre chose. Cette ville, qui a traversé le temps, trouve toujours moyen de surprendre et séduire. Fortifications médiévales et bastionnées, monuments classés comme l’Arsenal ou l’hôtel de Bailleul, vestiges miniers… Condé recèle de trésors patrimoniaux. Sur les pas du Duc Emmanuel de Croÿ à qui l’on doit le château de l’Hermitage jusqu'à la conquête du Roi Soleil, les remparts laissent place à l'imagination.
En vous promenant dans les remparts, vous remarquerez un fauchage tardif de la végétation, favorisant la nidification des insectes, oiseaux et autres petites bêtes importantes pour le bon développement de la biodiversité. D'autres projets d’aménagement sont en cours, pour améliorer le cadre de vie à l’intérieur du site et retrouver un équilibre entre nature et patrimoine culturel.

Non loin de là, la tour d'Ostrevant de Bouchain et le Fort Duhoux à Seclin vous propose de découvrir l'Histoire du territoire sous un autre regard.

Conde-logo-noir_Plan de travail 1.png
logo-VVF.png
Logo Espaces Fortifiés blanc
bottom of page