logosite.png

Boulogne-sur-Mer

    Tête-de-pont de César puis de Napoléon vers l’Angleterre, Boulogne-sur-mer possède l’un des ensembles fortifiés des plus anciens les mieux conservés de France. Site primordial de la conquête de l'Angleterre, Boulogne-sur-mer garde figée dans le tracé de sa ville fortifiée, l’empreinte du camp romain établi au Ier siècle. Renouvelée au IVe puis au XIIIe siècle, l’enceinte urbaine abrite toujours les témoins de son passé antique et médiéval : vestiges du rempart romain, donjon seigneurial transformé en beffroi au XIIIe siècle et Château Comtal, construit en 1231. C’est le fils du roi de France comte de Boulogne, Philippe Hurepel qui le construit. Il fit d’ailleurs fortifier Calais et Hardelot en même temps. Avec la mise en place du pré carré sous le Roi-Soleil, la ville perd son rôle militaire. Aujourd’hui le château abrite un musée : la deuxième collection de vases grecs de France, la première collection de masques esquimaux d'Europe.

Aux alentours, le Fort de la Crèche à Wimereux expose les dispositifs de défense imposés par la position stratégique du site. Au Portel, les fort d'Alprech (1880, Séré de Rivières), de Couppes (1550, Dubiez) et de l'Heurt (1803, Bonaparte), témoignent également d'une ancienne place forte importante. Le fort d'Ambleteuse, renforcé en 1546 par le roi d'Angleterre d'une citadelle à 5 bastions est quant à lui, resté un site stratégique jusqu'aux grands conflits mondiaux puisque les Allemands l'ont intégré au mur de l'Atlantique en 1944.

    Labellisée Ville d’Art et d’Histoire depuis 1986, la municipalité de Boulogne-sur-Mer s’investit à offrir une médiation patrimoniale et touristique de qualité à travers des visites guidées au cœur de l’histoire, sur la thématique des monuments et des paysages de la ville. En lien avec l’Architecte des Bâtiments de France, des chantiers de rénovation du patrimoine fortifié sont régulièrement mis en place pour sauvegarder et protéger l’histoire de la ville et ces 1500 mètres de remparts qui encerclent la ville surplombant la Manche.

Des fouilles archéologiques sont restées visibles pour témoigner du passé historique. On retrouve le chemin de ronde de l’époque du château, une ancienne tour et, du côté de la porte des Degrés, on remarque cette forme de défense dite « en U » de l’époque de Philippe Auguste. Les remparts actuels sont construits sur les fortifications romaines. Le tracé de la ville est toujours le reflet de cette période. Dans les sous-sols du château, un souvenir des murailles du IVème siècle subsiste. Ce château construit au XIIIème siècle englobe aujourd’hui le musée de la ville et conserve les traces d’une époque historique toute particulière. En effet, il a aussi était caserne, et prison. Appelé « Château Comtal », il a été construit par Philippe Hurepel, comte de Boulogne, à l’époque des fortifications. Ce château aux neuf côtés, n’a pas de donjon !

Le seul donjon de la ville serait, si l'on peut dire, l’actuel Beffroi, construit au XIIème siècle et classé à l’UNESCO comme tous les beffrois de la région Hauts-de-France. Celui-ci est une tour carrée en pierre, sans contreforts, de 35 mètres de haut. Symbole de puissance, il conserve toujours ses cloches.

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.