definition

A

Arsenal

Arsenal

Arsenal

definition

definition

definition

A

Appareil

Taille et disposition des pierres ou des briques d'une construction. (Dans les appareils de pierre formant des assises régulières, on distingue le grand, le moyen et le petit appareil, selon que la hauteur visible des blocs mis en œuvre est respectivement de plus de 35 cm, de 35 à 20 cm et de moins de 20 cm.)

Arsenal

Autrefois, établissement construisant des matériels de l'armée de terre.

B

Bastion

Batardeau

Ouvrage polygonal à deux faces et deux flancs en saillie sur une enceinte.

Point fort d'une ligne de défense.

Digue ou barrage provisoire, établi en site aquatique pour mettre à sec la base d'une construction que l'on veut réparer ou l'emplacement sur lequel on veut élever un ouvrage.

C

Caponnière

Casemate

Contrescarpe

Casernement

Corps de garde

Courtine

Chemin couvert

Chemin de ronde

Dans un ouvrage de fortification bastionné, communication enterrée en fond de fossé reliant le corps de place à un ouvrage extérieur.

Dans un ouvrage polygonal, casemate défilée à un ou deux étages de canons ou mousqueterie, destinée au flanquement des fossés.

Organe protégé, actif ou passif, employé en fortification pour loger des troupes, des approvisionnements ou des armes.

Petit ouvrage monobloc isolé, élément constitutif de la ligne de défense (casemate d'artillerie, casemate de mitrailleuses).

Ensemble des bâtiments et des locaux affectés à un corps de troupes dans une garnison ou un camp permanent.

Passage avec banquette de tir établi sur la contrescarpe d'un ouvrage fortifié.

Passage aménagé au sommet d'une muraille fortifiée.

Paroi extérieure d'un fossé de fortification.

Troupe assurant la garde d'un bâtiment militaire ; local assigné à cette troupe.

Mur joignant les flancs de deux bastions voisins.

D

Demi-Lune

Fortification avancée et couvrant la courtine.

E

Echauguette

Guérite (Abri pour un homme debout et servant aux factionnaires en cas d'intempéries) de guet généralement placée en surplomb sur une muraille fortifiée, une tour, etc.

F

Fortification

Art ou action d'organiser, au moyen d'ouvrages militaires, la défense d'une région.

Fossée

Fosse creusée en long pour délimiter des parcelles de terrain, pour faciliter l'écoulement des eaux, ou pour servir de défense, de rempart 

G

Garnison

Glacis

Ensemble des troupes stationnées dans une ville ou dans un ouvrage fortifié ; la ville elle-même.

Terrain découvert aménagé en pente douce à partir des éléments extérieurs d'un ouvrage fortifié

H

I

J

K

L

M

Mâchicoulis

Moineau

Muraille

Galerie en encorbellement au sommet des murailles médiévales et dont le plancher ajouré permettait de laisser tomber des projectiles pour battre le pied des murs.

Dispositif en saillie pour flanquer les murailles. (Les moineaux sont les ancêtres de la caponnière moderne.)

Ensemble, suite de murs épais, et, plus généralement, de murs formant enceinte.

Maçonnerie élevée soit autour d'un château ou d'une ville (mur d'enceinte), soit le long d'une frontière (Grande Muraille de Chine).

N

O

Ouvrage
à cornes

Ouvrage avancé dans la fortification à tracé bastionné.

P

Place forte

Poliorcétique

Pont levis

Place d'arme

Lieu de rassemblement des troupes dans une ville de garnison.

Agglomération défendue par des fortifications ; toute ville de garnison, même ville ouverte.

Relatif à l'art d'assiéger les villes.

Élément de pont équilibré et mobile qui s'abaisse sur un élément fixe du pont ou sur le bord du fossé pour donner accès à la porte d'un ouvrage et se relève pour en interdire l'entrée. (à l'inverse du pont dormant)

Poterne

Poudrière

Pré carré

Dans l'ancienne fortification, porte secrète d'un ouvrage, donnant sur le fossé.

Voûte située sous un quai.

Dépôt de munitions ou d'explosifs, qui ne contenait que de la poudre noire ou des munitions à base de poudres.

Domaine réservé de quelqu'un, d'un groupe, sur lequel il veille avec un soin jaloux, qu'il protège des empiètements des autres ; le territoire de la France délimité par des frontières sûres. (L'expression remonte à Vauban qui désigne ainsi la frontière fortifiée du nord de la France, de Dunkerque à Landau.)

Q

R

Redoute

Reduit

Rempart

Petit ouvrage de fortification isolé, fermé, de forme carrée.

Ouvrage fortifié à l'intérieur d'un autre et servant d'emplacement pour l'ultime défense.

Massif de terre élevé portant le parapet et les banquettes de défense, qui constituait l'essentiel des enceintes fortifiées.

Enceinte, terrassée ou non.

Muraille épaisse dont on entourait les places de guerre ou les châteaux forts.

Espace entre le mur d'enceinte et les habitations les plus proches (surtout pluriel).

S

Saillant

Septentrional

Qui fait saillie, dépasse, déborde sur la ligne normale .

Situé au nord ; qui appartient aux régions du Nord.

T

Tenaille

Tir

Élément extérieur de la fortification bastionnée, couvrant la courtine.

Action, manière de lancer, à l'aide d'une arme, un projectile sur un but appelé objectif.

Ensemble de projectiles envoyés par une ou plusieurs armes.

Tour

Corps de bâtiment ou bâtiment (dans œuvre, hors œuvre, demi-hors œuvre, ou indépendant) de plan massé et nettement plus haut que large

U

X

V

W

Y

Z

Source: Dictionnaire LAROUSSE

Administration:

5 rue des précurseurs
59491 Villeneuve d'Ascq

 

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon

Siège social:
Hôtel de Ville
rue du Maréchal Joffre
59530 Le Quesnoy

 

©AssociationdesespacesfortifiésdesHauts-de-France