top of page
fort risban visiting.JPG

Calais

Ville côtière, Calais occupe une position stratégique, importante. Elle présente tous les atouts pour être une sentinelle avancée.

 

Après avoir été longtemps défendue par une simple palissade, la commune se dote d’une solide muraille rectangulaire armée d’une quarantaine de tours et complétée par un puissant château.

En 1347, après avoir pris la ville, les Anglais renforcent les défenses en construisant notamment le fort Risban à l’entrée du port.

En 1558, après la reprise de Calais aux Anglais par François de Lorraine, Duc de Guise, il faut répondre aux progrès de l’armement. Ainsi, une citadelle remplace l’ancien château. Jean-Errard de Bar-le-Duc participe à ces travaux. Il y crée la demi-Lune de l'Hermitage où se trouve actuellement la Porte de Neptune. La ville se munit ensuite d’une seconde enceinte.

Au XVIIe siècle, Vauban remanie complètement le fort Nieulay, fort-écluse situé à l’entrée de la cité.
De ce passé fortifié, les forts Nieulay et Risban, la citadelle et la tour du Guet, sont des témoins privilégiés. En complément, c'est aussi grâce aux vestiges datant de la Seconde Guerre mondiale, comme le Musée-mémoire 39/45 ou le Dombunker, que l'on peut comprendre et observer l'évolution de l'art de la défense.

Liens utiles

Monuments historiques

Fort Risban Calais.jpg

     Fort Risban     

Ce fort doit son existence à l'arrivée des Anglais en 1347. Ceux-ci décident de bâtir une tour sur ce qui n'était qu'un grand banc de sable. Cette tour, servant au contrôle de l'accès du port, sera modifié une première fois au XVIe siècle. Puis, suite à une explosion en 1800, le fort sera alors rénové et agrandi.

 

Aujourd'hui, le fort n'est pas visitable, mais constitue un lieu favorable pour se promener.

 En outre, le fort est inscrit à la liste des Monuments Historiques depuis 1990.

Fort Nieulay Calais.jpg

     Fort Nieulay     

Veillant sur l'ouest de Calais, le fort Nieulay est situé sur un ancien petit cours d'eau (rivière de Hâmes).

 

En 1525, les anglais y construisent une forteresse pour protéger un système d'écluses utile pour inonder le territoire en cas d'invasion.​

 

C'est au XVIIe siècle que les plans du fort actuel sont dessinés par Vauban. Le fort Nieulay devient alors la pièce maîtresse protectrice de Calais.

 

D'ailleurs, il s'agit de l'un des seuls forts écluses imaginés par Vauban subsistant en France. ​

Aujourd'hui, le Fort Nieulay est un paradis vert. Potager, ruches, moutons… Ici, on mise sur le développement durable, l'épanouissement de la faune et la flore.

 

Un vestige de la Seconde Guerre mondiale y est aussi présent. 

Éléments fortifiés

Calais, ville d'art et d'histoire depuis 2019, est une ville engagée dans la sauvegarde et la rénovation de son patrimoine fortifié. 

 

En haut du beffroi, à plus de 50 mètres, on se retrouve face à la mer et à la vieille ville médiévale. On découvre la reconstruction en béton armé des années 50, dans cette ville qui conserve encore des traces de l’histoire plus ancienne comme la tour du guet, l’église Notre Dame et le Phare.

De l'autre côté, c’est l’ancienne ville de Saint-Pierre-lès-Calais. Lorsque que les deux villes ont fusionné en 1885, il n’y avait qu’à l’endroit du beffroi, un no-mans-land de sable.

En termes d'environnement, la Ville met en place une gestion différenciée de certains sites permettant un retour à la nature et la régénération de toute forme d’espèces animales et végétales.

Parmi les sites fortifiés remarquables, on retrouve :

La Citadelle, Le Fort Risban, le Fort Nieulay, la Tour de Guet, le mur du bastion du Parc Richelieu, le Musée-mémoire 39-45, le Dombunker (blockhaus cathédrale) et la Citerne Vauban collée à l'église Notre-Dame.

À visiter dans le même secteur :

DJI_0333-HDR-Panorama-28.jpg

Fort Nieulay

Porte Neptune Calais.jpg

Entrée de la Citadelle (Porte de Neptune)

Logo Espaces Fortifiés blanc
bottom of page