top of page

Aire-sur-la-Lys

 Aire-sur-la-Lys, Française depuis 1713, conserve une trace importante de ses fortifications.

Surnommée « la Belle du Pas-de-Calais », Aire-sur-la-Lys profite d'une collégiale, des chapelles et d'un beffroi classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

On retrouve aussi la porte de l’Arsenal ; un témoignage historique et architectural qui reflète une certaine nostalgie contemporaine du patrimoine fortifié local démantelé.

Liens utiles

03 21 11 96 12

Choses à voir

DJI_0055-HDR-7_edited.png

      Office de Tourisme     

  Monument phare de la ville, le bâtiment de l’office de tourisme est un ancien corps de garde datant de 1601.

Il conserve une façade composée de bas-reliefs représentant les 7 vertus (la foi, l’espérance, la charité, la prudence, la tempérance, le courage et la justice) et les quatre éléments (air, feu, eau, terre).

Aire-sur-La-Lys_chapelle_Beaudelle_plan-relief.jpg

      Chapelle Beaudelle     

Réhabilité en Centre d’Interprétation Touristique, le lieu expose une partie de la reproduction du plan relief de la ville, datant en 1745.

 

On y retrouve la Grand Place, l’hôtel de ville, le Beffroi, la Chapelle St-Jacques et la Collégiale St-Pierre.

L’emplacement d’une caserne, alors encore en projet de construction lors du relevé, est aussi visible.

Cette caserne est aujourd'hui la résidence Bayard.

 

Le plan relief d’origine, composé de 16 tables, est installé au Palais des Beaux-Arts de Lille et y a rénové en mars 2019.

DJI_0081-HDR-10.jpg

             Le Beffroi               

Accolé à l’Hôtel de Ville, le beffroi est l'un des monuments les plus appréciés d'Aire-sur-la-Lys.

Édifié entre 1716 et 1724, après l’accord de Louis XIV, le beffroi domine la commune du haut de ses 58 mètres. 

Construit dans le style baroque et carré, il compte 7 étages, où sont, notamment, entreposées les archives de la commune. Il contient également le râtelier des 14 cloches du carillon ainsi que 2 imposantes cloches datant des années 20.

Éléments fortifiés

Les fortifications d'Aire-sur-la-Lys sont à prendre dans leur ensemble, avec leur histoire et leur mémoire.

Plusieurs éléments fortifiés ont survécu au démantèlement réalisé au XIXe siècle.

Par exemple, le Bastion de Thiennes, situé à l’est de la ville et découpé en deux parties construites à deux époques différentes. La plus ancienne partie, le bastion des chanoines, a été construite entre 1520 et 1540, sous le règne de Charles Quint.

 

En outre, les visites organisées par l’office de tourisme permettent de comprendre et de retrouver ce patrimoine fortifié toujours présent. 

 

Par exemple, la Porte Beaulieu, située à l’entrée de la Lys dans la ville, offre de magnifiques ogives versées en guise d’arches, datant du XIXe siècle ; et témoigne de l’évolution de la fortification au fil des siècles. En effet, au XVIIe siècle, les deux tours imposantes sont construites, puis retravaillées. Vauban développera le système d’inondation de la ville, par l’aménagement de batardeaux et d’une double Dame.

 

Un siècle après, la poudrière voisine est construite. Une seconde poudrière du XIXe siècle, aujourd'hui rénovée, est encore visible en ville et sert désormais de salle des fêtes.

Cette réhabilitation atteste du côté vivant et animé du patrimoine fortifié.

BEAULIEU 2018 (2).JPG

Porte de Beaulieu

BEAULIEU 2018 (1).JPG

Poudrière

À visiter dans le même secteur :

Logo Espaces Fortifiés blanc
bottom of page